Fronta-bot, le chatbot qui répond aux frontaliers

Le site web du Groupement transfrontalier européen (frontalier.org), qui apporte des réponses aux résidents de France travaillant ou souhaitant travailler en Suisse, agrémente ses services d’un agent conversationnel. Développé par le prestataire IT ilem, basé à Genève, le chatbot activable via un icône représentant un robot engage un dialogue avec l’utilisateur en langage naturel. Appelé «Fronta.bot», il répond pour l’heure aux questions relatives à l’assurance maladie des frontaliers. Par exemple «Quelle est la différence entre CMU et LAMal? » ou «Comment payer ma cotisation à l’assurance maladie?» D’autres thématiques frontalières, dont la fiscalité, l’emploi, la protection sociale, vont progressivement compléter les champs de compétences de ce chatbot.

Le Groupement transfrontalier européen (GTE) a choisi de déployer ce service afin d’être en mesure d’apporter une réponse à toute heure de la journée aux questions les plus fréquentes. Les conseiller de chair et de sang pourront ainsi se focaliser sur les questions plus complexes, dans un contexte où les demandes d’informations et sollicitations des adhérents du GTE augmentent, précise le communiqué.

Pour cette solution de service client basée sur le cloud et dopée à l’intelligence artificielle, le prestataire ilem fait appel à des technologies Microsoft couplé à une base de données open source à des fins statistiques. Et ce, dans le respect des principes de confidentialité des données telles qu’exigé par le GDPR (nouveau règlement européen sur la protection des données personnelles).

Source : https://www.ictjournal.ch/news/2018-08-28/un-chatbot-repond-aux-questions-des-frontaliers