Microsoft renforce son SDK Bot Framework

Dans le domaine des bots, la compétition fait rage. Chaque éditeur parmi IBM, Google, Amazon, Microsoft ou encore Facebook annonce fréquemment des évolutions importantes de leurs offres.

Microsoft vient de présenter la version 4 de son bot Framework, une nouvelle qui n’a pas manqué de nous intéresser vu que nous avons déjà réalisé des projets pour nos clients avec cette technologie. Voici donc une présentation détaillée de cette évolution majeure.

Bot Builder SDK v4

La nouvelle version de Microsoft Bot Builder a été pensée extensibilité et modularité. En effet il est possible de développer des dialogues avec une meilleure interaction guidée (workflow conversationnel) et de fournir à l’utilisateur des actions et choix de dialogues plus affinés. L’objectif c’est d’interagir de manière plus naturelle et plus expressive.

Nouveautés pour les développeurs
De nouveaux outils pour enrichir les conversations et leur déploiement dans le cloud de Azure.

  • Emulateur Bot Framework
    • Amélioration du modèle de mise en page dynamique.
    • Configuration pour de multiples bots.
    • Gestion simplifiée des composants du bot avec la possibilité d’inspecter les réponses et liens profonds vers des services connectés telle que LUIS ou Qna Maker.
    •  Amélioration du mode débugue qui analyse les logs et permet de rejouer les conversations en mode présentation
  • Passage du SDK au framework .Net Core.
  • Nouveau système middleware qui permet de créer des plugins riches pour le bot, ou des middleware plus génériques qui peuvent être utilisés dans plusieurs bots.
    • Toutes les activités qui entrent ou sortent du bot, passent par les composants middleware, ce qui permet de construire à peu près tout ce dont a besoin.
    • Les premiers middlewares évidents sont Luis et QnaMaker. Libre au développeur de créer ses propres middlewares.
  • De nouveaux composants « Bot Builder Tools »
    • « Dispatch » est désormais intégré au Bot Builder Tool. Il permet de rendre les bots plus intelligents en utilisant l’apprentissage automatique et la compréhension du langage naturel pour déterminer quelle partie du bot est la mieux adaptée aux besoins de l’utilisateur.
    • Fonctionnalités « Bot Service » : on a souvent besoin de se connecter à un service externe nécessitant une authentification pour récupérer des informations. Avec l’introduction de Azure Bot Service, il est désormais possible d’ajouter un provider d’authentification au Bot telle que l’Azure Active Directory, Facebook, Google, Dropbox ou d’autres providers basé sur le protocole OAuth

LUIS
Text Analytics a maintenant élargi ses capacités, y compris la fonction « Entity Linking » qui permet aux utilisateurs d’identifier des entités bien connues dans leur texte (personnes, lieux, organisations, etc.) et de fournir des liens vers le Web pour plus d’informations.
Le nouveau module « Speech to Intent » qui combine la capacité de conversion de la parole en texte avec la capacité de conversion du texte en intention à l’aide d’une seule clé Azure. La nouvelle offre est conçue pour simplifier le processus de la parole vers l’intention et fournir aux développeurs une expérience simplifiée, intégrée et personnalisée pour des scénarios linguistiques spécifiques, comme l’analyse des centres d’appels.

QnA Maker
Microsoft Cognitive Services QnA Maker est maintenant disponible en tant que service hébergé, ce qui permet d’améliorer la latence, la scalabilité et la conformité du service.

Project Conversation Learner
Permet de construire des interfaces conversationnelles qui apprennent directement à partir d’exemples d’interactions ou d’interactions antérieures avec l’utilisateur. Couvrant un large éventail de cas d’utilisation axés sur les tâches, Project Conversation Learner utilise le machine learning pour diminuer le développement manuel de la logique de contrôle des dialogues.

 

Projet Personality Chat

Project Personality Chat améliorer la conversation des chatbots

Personality aide à rendre les agents intelligents plus complets et plus conversationnels en gérant les petites conversations courantes et en réduisant les mauvaises réponses. Vous pouvez demander à votre agent de faire la petite conversation (small talk) selon l’une des trois personnalités : Professionnel, Amical ou Humoristique.

Conclusion

Cette mise à jour majeure renforce sérieusement l’offre de Microsoft pour concevoir des chatbots.  Jusqu’à maintenant, le couple Bot framework + LUIS était plutôt limité en termes de fonctionnalités et flexibilité, il fallait tout coder et passer beaucoup de temps à tester et entraîner. Avec cette nouvelle release, le développeur dispose d’outils et d’assistance dans la conception et l’entrainement d’un bot. Bien utilisé, ce framework devrait permettre au bot de répondre beaucoup plus finement aux questions des utilisateurs.

Rédacteur : Patrick Montier – Head of Digital ilem

Sources : https://docs.microsoft.com/en-us/azure/cognitive-services/